L'atelier de lithographie

Savez-vous que c'est un homme originaire de Brive-la-Gaillarde en Corrèze qui à introduit la lithographie en France ?

Charles Philibert de Lasteyrie, né le 4 novembre 1759 (décédé le 5 novembre 1849), est un agronome et philanthrope français. En revenant d'un de ses voyages, il créé en 1815 à Paris, le premier établissement de lithographie. Il a été initié par l'inventeur du procédé, le munichois Aloys Senefelder (1771-1834). 

Précédemment, on utilisait deux procédés proches : la gravure en relief sur bois, et la gravure en creux sur métal.

 

La lithographie est l'art d'imprimer à l'aide d'un sujet dessiné sur pierre (du Grec lithos, pierre et graphein, écrire). 

Plusieurs artistes s'approprieront cette technique comme Goya, H. Daumier, Gericault, Delacroix, Steinlen... avant le temps des affichistes tels Jules Chéret ou Toulouse-Lautrec.


L'atelier "en vogue"
Ouvert en 1828 l'atelier de Joseph Lemercier, la plus importante imprimerie litho de Paris, imprimaient les épreuves des artistes de renom.
En 1830, 450 ouvriers travaillaient dans la vingtaine d'ateliers litho de la capitale.
Il faut attendre l'invention d'Engelmann (en 1837) du cadre de repérage, pour que l'on puisse réaliser les premières impressions litho en couleurs.
C'est après 1870 que la lithographie s'industrialise jusqu'au début du XXème siècle, donnant naissance à l'offset que nous connaissons aujourd'hui.

Vous avez apprécié cette info ? Partagez-là :